English VersionFrench VersionDeutsch VersionTurkish Version

 
Login 
Mot de passe 
Mot de passe oublié ?

Recherche
 
   
19.03.2012

USAGES ET COUTUMES À LA NAISSANCE D’UN BÉBÉ EN TURQUIE


Alize le 20 Août 2011 et Alyssa le 01er Mars 2012…Je reste sur le même thème et je vous invite à lire cet article trouvé sur le site du « Ministère de la culture et du tourisme de la république Turque ».


" Etant donné que la naissance constitue un passage, les croyances et les coutumes poussent la femme, déjà lors de sa grossesse et même au moment de son souhait d’avoir un enfant, à se conformer à certaines traditions. Ainsi, la naissance est guidée, depuis le moment où la femme veut devenir mère, par des centaines de traditions et de croyances.

 

1. Le cordon de l’enfant et l’époux

 

Le cordon du bébé ne sera pas jeté, suivant la croyance qu’il pourrait influencer le métier de l’enfant plus tard. Après la naissance, le cordon sera enveloppé dans un morceau de tissu par le père et sera enterré avec la conscience qu’il fait partie de son épouse, de son enfant et de lui-même.

 

2. La femme en couches

 

La première semaine de la maternité auront lieu les visites de félicitations, et la deuxième semaine, les visites visant à s’enquérir de l’état de santé de la maman et du bébé.

 

Les femmes qui viennent d’accoucher resteront au lit pendant quarante jours. Elles ne pourront sortir à l’extérieur, ne regarderont pas de miroir et ne feront aucun travail dans la maison. En cas de nécessité, un médecin viendra à la maison.

 

Selon la tradition, les proches, les voisins et les amis offriront à la femme en couches, du lait, du yaourt et des desserts tels que le riz au lait. La coutume veut aussi que ce soit d’abord la maman qui goûte à ces aliments sinon elle risquerait de ne plus avoir de lait pour son bébé.

 

Les bébés sont gardés avec grand soin. Ils seront lavés régulièrement. Quant à leurs ongles ils ne seront pas coupés avant six mois suivant leur naissance. Si le bébé est une fille, la paume de ses mains sera enduite de henné et on lui coupera ensuite les ongles. Si c’est un garçon, ses mains seront introduites dans la poche d’un adulte afin de voir combien d’argent il en retirera, et ensuite seulement on lui coupera régulièrement ses ongles.

 

Lorsque le bébé aura sa première dent, du blé sera bouilli et une fois refroidi, il sera mélangé à des bonbons et sera distribué en tant que friandises aux membres de la famille, aux amis et aux voisins qui célébreront cet événement avec joie.

 

Le moment où le bébé fera ses premiers pas donnera aussi lieu à de pareils divertissements.

 

3. Le mauvais génie, Alkarısı

 

Le mauvais génie, appelé Alkarısı, affecterait les femmes en couches et les enfants et irait même quelquefois jusqu’à les tuer.

 

Ce mauvais génie, qui serait un mélange d’homme et d’animal, serait grand, aurait de longs doigts aux longs ongles, des cheveux épars, un corps gras, de petits pieds et de petites mains, d’affreuses dents et porterait une chemise rouge.

 

Des précautions seront prises pour que ce mauvais génie rouge ne vienne pas faire du mal à l’enfant et à la mère.

 

4. Les quarante jours

 

Certaines précautions seront prises pour que la femme en couches ainsi que le bébé ne soient pas atteints de maladie pendant les quarante jours qui suivent l’accouchement.

 

5. La fin des quarante jours

 

Les quarante jours passés, le bébé sera lavé par une femme expérimentée avec de l’eau dans laquelle seront jetées une pierre, une aiguille, une bague etc. Après l’enfant, ce sera la maman qui s’y lavera. Après cette période, la maman et le bébé pourront sortir sans crainte à l’extérieur.

 

Si la femme en couches vit séparée de ses beaux-parents, elle rendra d’abord visite à sa belle-mère avec son bébé, puis à sa propre mère pour leur baiser la main. Si la femme en couches habite chez ses beaux-parents, elle effectuera cette visite avec sa belle-mère.

 

Là où ira la maman, on lui offrira d’abord un demi verre d’eau en lui souhaitant que son lait soit abondant. La maman devra boire toute l’eau. Après le verre d’eau, on lui servira d’autres aliments. Celui qui verra le bébé devra, selon la coutume, offrir des cadeaux tels que des œufs, un mouchoir ou de l’argent.

 

6. Donner un nom au bébé

 

Selon la tradition, une grande valeur est donnée aux enfants et une cérémonie sera célébrée à chacune de ses étapes. La cérémonie où un nom lui sera donné est l’une de ces étapes.

 

D’après cette tradition, le nom du bébé sera donné le septième jour de sa naissance lors d’un dîner. Ce jour-là des plats seront préparés et les invités seront les parents de la mère et du père de l’enfant, ainsi que leurs proches. Après le repas qui sera pris ensemble, une prière sera faite. En se levant de la table, un nom sera choisi pour l’enfant.

 

Si le nom a été choisi auparavant, le consentement des aînés de la famille sera demandé. Ensuite, le frère aîné de la famille sera placé au milieu de la pièce et tiendra le bébé dans ses bras. Le visage de l’enfant sera tourné vers le sud et une prière sera faite. Ensuite le nom de l’enfant lui sera soufflé à trois reprises dans l’oreille. Ainsi sera donné le nom de l’enfant.

 

Ensuite, chacun prendra le bébé dans les bras et il lui sera souhaité une longue vie pleine de santé et de bonté. Des histoires versifiées seront lues et ainsi prendra fin cette cérémonie."

 

Et pour sourire !

http://www.youtube.com/watch?v=mBH3Ng87hsE



<- retour vers Détail
 
 
Mehmet Ünal