English VersionFrench VersionDeutsch VersionTurkish Version

 
Login 
Mot de passe 
Mot de passe oublié ?

Recherche
 
   
22.05.2009

LE SAVIEZ VOUS ... ( 4ème saison )


Dans le château de Fontainebleau, il y a le boudoir « Turc » de Marie-Antoinette. La folie des boudoirs turcs furent à l'instigation du comte d'Artois. En effet il avait organisé un boudoir turc à Versailles. Summum du luxe, de l'élégance, et de la bizzarerie chère au XVIIIe siècle, et on sait que sur ce point Marie Antoinette n'aimait pas être en retard, ces boudoirs turcs jaillirent dans les demeures des courtisans et des châteaux royaux.


  • La dernière flottille de U-Boot de Hitler a été retrouvée dans les abîmes de la Mer Noire. Pendant la guerre, l'Allemagne a perdu 800 sous-marins .
  • L'Empire Ottoman fût très en vogue en Europe au XVIII eme siècle, on adorait les turqueries: Molière s'exclame par la bouche du Bourgeois Gentilhomme "Quelle langue merveilleuse que ce turc!". Mozart écrit l' "Enlèvement au sérail".
  • Le Tadj Mahal d'Agra, le plus beau mausolée du monde et l'un des monuments les plus connus de la planète. Et bien figurez-vous que ce prodigieux édifice, dont le plan est inspiré de la mosquée du Sultan Selim à Edirne en Turquie, a été construit sur ordre d'un empereur turc des Indes, Chah Djahan (1628-1658), en l'honneur de sa bien-aimée décédée, Mumtaz Mahal.
  • Selon le naturaliste Pline, les cerises auraient été ramenées des côtes de la Mer Noire par Lucullus, général romain. Lucullus les aurait découvertes là-bas, en 69 av JC, lors de la guerre que Rome soutint contre Mithridate Eupator, aux environs de la ville turque de Giresun, alors nomée Cérasos (ou Kerasus). D'où leur nom. Il est vrai qu'en Turquie on est grand amateur de cerises ("Kiraz" dans la langue locale) et que le jus de cerises y est une boisson commune.
  • Le turc appartient à la famille des langues ouralo-altaïques. De la Bulgarie à la Chine, il y a environ 100 millions de personnes parlant un turc plus ou moins proche de celui de Turquie. C’est , selon l’UNESCO, la onzième langue du monde.
  • Celaleddin Rumi ou Mevlana  est le plus grand philosophe et mystique de l’Islam Turc.  On l’appelle Rumi parce qu’il vivait  en Anatolie, pays des Romains pour les Arabes.  Le surnom de Mevlana qui lui fut donné par ses disciples signifie « notre maître ». C’est le fondateur de l’ordre des Derviches Tourneurs. Le Sema, ou danse sacré des derviches tourneurs, s’exécute dans le  Semahane ( salle de danse ). Le derviche est vêtu d’une longue tunique blanche, couleur du deuil pour la mort, et d’une toque cylindrique en poil de chameau, symbole de la pierre tombale. La main droite levée vers le ciel, il recueille la grâce divine qu’il transmet à la terre par la main gauche tournée vers le sol. Il pivote sur le pied gauche en traçant un cercle au tour de la piste   pour parvenir à l’extase qui lui permettra de s’unir à Dieu. La danse est une prière, un dépassement de soi à l’union suprême avec Dieu. Elle produit la rotation des planètes autour du soleil. Le cercle est également le symbole de la Loi religieuse qui embrasse la communauté musulmane toute entière et ses rayons symbolisent  les chemins menant au centre où se trouve la vérité suprême, le dieu unique  qui est l’essence même de l’Islam.
  • Qui n'a jamais entendu parler du célèbre trésor de Troie. Il a été découvert sur l'emplacement de Troie en 1873 par Heinrich Schliemann ; il a pris le trésor secrètement en Grèce, - en le cachant sous la jupe de son épouse, - ce qu'il dit dans sa biographie. Néanmoins, en 1945 le trésor a disparu mystérieusement  en Allemagne pendant la deuxième guerre mondiale. Pendant  45 ans, on a cru que le trésor de Troie avait été perdu… jusqu'en 1991 : deux historiens russes ont annoncé dans une revue d’art que le trésor serait à Moscou, caché dans le  musée de Pouchkine. Cette information a été confirmé officiellement - mais seulement en 1993, par les autorités russes. Le trésor du Troie n'a pas fini de faire parler de lui. Nous espérons qu’un jour tout le trésor reviendra à son endroit originel et sera exhibé aux visiteurs de Troie. On  dit que la fleur est belle sur sa branche.
  • A l’occasion d’un chantier du métro à Istanbul, dans une zone de Yenikapi , des archéologues ont mis à jour les vestiges d’un port byzantin, nommé Eleutherion, qui aurait été érigé au IVème siècle après J.C. . Des navires ont été sortis de terre et tout indique qu’ils aient coulé avec  leur cargaison de marbre et poteries.
  • Il y a quelques années, un original, imagina de créer un petit Paris à Istanbul,  L’idée fut donc de prendre une rue de Péra (l’ancienne rue d’Algérie), lui donner un look à la française et d’ouvrir boulangeries, coiffeurs, hôtels, restaurants, cafés et autres commerces hors de prix, pour une clientèle mondaine, résolument stambouliote. On ouvrit la rue au printemps 2004 et depuis, la jeunesse dorée d’Istamboul s’empresse de s’y montrer, tout en se plaignant des prix prohibitifs qui y sont pratiqués !!!
  • Le comité en charge de préparer Istanbul à devenir la Capitale européenne de la Culture en 2010 a levé le voile,  sur une partie des projets qui animeront la ville turque. Rem Koolhaas, Norman Foster et Renzo Piano sont les architectes choisis pour travailler à la transformation du quartier populaire de Yenikapi autour d’un nouveau parc archéologique exposant les découvertes du port antique d’Eleuthérion. A noter également que les arts plastiques seront à l’honneur, avec la préparation de vingt expositions itinérantes chargées de diffuser l’art contemporain jusque dans les secteurs les plus périphériques de la métropole.
  • Au IIe siècle avant Jésus-Christ est apparu un nouveau support pour l’écriture : le parchemin. Le parchemin est fabriqué à partir de peaux d’animaux. Le mot parchemin provient du nom latin « pergamineum » qui signifie « peau de Pergame ». Le roi de Pergame (ville de Turquie) avait adopté cette nouvelle technique car le roi d’Égypte refusait de lui envoyer du papyrus en raison de la rivalité entre les célèbres bibliothèques d'Alexandrie et de Pergame.
  • Les célèbres mots de l’Empereur romain Jules César “ Veni, Vidi, Vici ” ( je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu ) furent prononcés à Amasya en Turquie lorsqu’il vint en Anatolie en l’an 47 av.JC et remporta la victoire sur Pharnace, roi du Bosphore.
  • Peu de gens , même localement, peuvent expliquer la présence dans l’église Notre-dame de Bonsecours à Nancy d’étendards ottomans.
  • Le “ rouge d’ Andrinople ” ( ancien nom de la ville d’ Edirne ) ou “  rouge turc ” a longtemps été une teinture très recherchée, voire la plus recherchée. Son secret était dérivé de la garance d’ Anatolie, et c’est en se référant à ce rouge turc que les Anglo-Saxons nommèrent turkey le dindon, grand oiseau originaire d’ Amérique à la tête et aux caroncules pourpres.

 

 

 



<- retour vers Détail
 
 
Mehmet Ünal